HESAV

May 31, 2018

Les collaborateurs s'entraînent à sauver des vies

Certains jours, un public différent des habituels étudiants se rassemble autour des mannequins du centre de simulation : les collaborateurs sont invités à s’initier au Basic Life Support (BLS). Cette formation continue est proposée aussi bien au personnel administratif et logistique qu’enseignant et chercheur.

L’ambiance est détendue, mais aussi studieuse, puisqu’il s’agit de sauver des vies. En effet, il est aujourd’hui démontré que, plus le public est formé à réagir en cas d’arrêt cardio-respiratoire, meilleures sont les chances de survie de la personne qui le fait.

4 minutes pour sauver une vie

Sans intervention extérieure, un arrêt cardio-circulatoire entraîne rapidement une issue fatale. Les chances de survie diminuent de 10 à 15 % avec chaque minute qui passe et les lésions cérébrales deviennent irréversibles après 4-6 minutes. Or tout un chacun peut sauver des vies !

Le BLS a pour but d’agir efficacement en situation d’urgence vitale. Les participants apprennent à donner l’alarme et appliquer sur des mannequins les gestes qui sauvent. Ils apprennent aussi à reconnaître les signes et symptômes de l’infarctus du myocarde et de l’accident vasculaire cérébral (AVC), ainsi qu’à assurer leur propre sécurité.

L’offre s’inscrit dans l’engagement de HESAV pour la santé. Très consciente de l’importance de former le plus grand nombre, et notamment les jeunes, à utiliser les gestes qui sauvent, HESAV planche sur de nouveaux projets dans ce sens.

Voir aussi : le BLS aux 20 km de Lausanne

IMG_0546