HESAV

Pour une grève féministe et des femmes

14 juin 2019


Bien qu’inscrite dans la Constitution fédérale depuis le 14 juin 1981, la loi sur l’égalité des droits entre les hommes et les femmes n’est toujours pas respectée. Refusant le sexisme, les stéréotypes, les discriminations identitaire et sexuelle qui ont cours dans tous les domaines de la vie, HESAV fera grève le 14 juin.

Au niveau professionnel, les inégalités salariales constituent la partie émergée de l’iceberg. Cette différence financière, à travail pourtant égal, est l’un des principaux combats menés par la grève. Les femmes, et les hommes qui les soutiennent, se mobilisent aussi pour que les professions dites « féminines » du service public soient davantage considérées et rémunérées. En effet, les secteurs de l’éducation et de la santé sont touchés par des mesures d’économie qui remettent en cause la qualité du travail, de la formation et des soins. Par ailleurs, l’impossibilité pour les femmes d’accéder à certains postes à responsabilité les maintient dans une situation professionnelle inégalitaire.

Au sein de la famille, l’absence de reconnaissance du travail domestique et éducatif entraîne une précarisation des emplois et des salaires, débouchant sur des rentes vieillesse insuffisantes.

La sphère privée concentre aussi bon nombre de violences faites aux femmes : LGBTQI-phobie, violences conjugales, absence de choix quant aux méthodes contraceptives, etc.

Les dix-neuf revendications sur lesquelles s’appuie la grève mettent en évidence la multiplicité des niveaux de discrimination, présents à la fois dans l’espace public et privé. La grève du 14 juin proteste ainsi contre toute forme de discrimination (qu’elle soit sexiste, raciste ou de classe) et étend sa défense des minorités jusqu’au droit d’asile et à l’écologie.


A VENIR 

29 avril - Campagne « Et pour toi ? » :

Dans le cadre des actions réalisées par le collectif HESAV en vue de la grève des femmes du 14 juin, une campagne intitulée « Et pour toi ? » se déroulera sur les quatre sites de HESAV, du 29 avril au 10 mai 2019.

Pour cela, nous avons placé une urne par bâtiment thématisant une question à laquelle vous êtes invité.e.s à répondre :

- Pour toi, qu’est-ce que le sexisme ?

- Pour toi, qu’est-ce que le harcèlement ?

- Pour toi, quels sont les stéréotypes véhiculés dans les professions de la santé ?

- Pour toi, quelles sont les solutions pour plus d’égalité ?

Visant à promouvoir les échanges autour des discriminations soulevées par la grève, cette campagne mettra en évidence les représentations liées à ces questions. Les résultats seront affichés durant la journée du 14 juin.



1
4 juin -
Grève des femmes à HESAV (sous réserve de modifications)

Dress-code : violet / fuchsia et port de badges pour afficher le soutien à la grève
 

Avant 11h
César-Roux monte à Beaumont, en passant par le Bugnon

11h
Rassemblement dans le hall d’entrée de Beaumont ou la cour, selon la météo.Prises de parole des membres du personnel et des étudiant.e.s.

12h
Pique-nique commun. En parallèle : atelier de création de pancartes avec les revendications spécifiques de HESAV

13h30-15h

Comment aller concrètement vers l’égalité à HESAV ? Ateliers témoignages, idées et revendications. Un service de garderie sera proposé pendant cette action à Beaumont 21. Inscription obligatoire auprès de communication@hesav.ch

15h24
Heure symbolisant le moment à partir duquel les femmes ne sont plus payées pour un emploi rémunéré à plein temps. Action sur l’Esplanade du métro M2-CHUV. Point de ralliement du « Grévibus » venant de Montolieu - La Sallaz en direction de St-François.

18h
Départ de la manifestation à St-François