Master en Sciences de la Santé

La HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale et l’Université de Lausanne (UNIL) offrent conjointement un programme de Master en Sciences de la Santé (MSC SA) et dont la première édition est prévue pour la rentrée académique 2017-2018.

Ce Master en Sciences de la Santé avec orientations en ergothérapie, nutrition et diététique, physiothérapie, sage-femme et technique en radiologie médicale est un master de 90 ECTS sur trois semestres à temps plein ou de six semestres à temps partiel, destiné aux titulaires d’un bachelor des cinq filières. Il permet d’acquérir des savoirs approfondis dans le domaine de la santé, communs aux cinq professions (30 ECTS) et des compétences expertes spécifiques à chacune d’entre elles (30 ECTS). Le travail de master comprend 30 ECTS et peut s’orienter vers des aspects spécifiques ou interprofessionnels. Les compétences acquises permettront aux diplômé-e-s d’exercer des fonctions de leadership dans les équipes, d’implémenter des pratiques scientifiquement fondées, de développer des projets cliniques, de produire des connaissances et d’intensifier la collaboration interprofessionnelle. Le master s’inscrit au niveau 7 du cadre de qualification pour les hautes écoles.

Au plan des contenus, le Master met l’accent sur les connaissances en recherche et sur le transfert des évidences scientifiques dans les pratiques. Au plan interprofessionnel, il s’attache à l’élargissement de connaissances communes aux professions portant sur les populations, les besoins de santé et le système socio-sanitaire, ainsi qu’aux modèles de collaboration. Dans chaque profession, il développe une connaissance élargie des savoirs disciplinaires spécifiques et une capacité à suivre les évolutions des besoins en santé de la population ainsi que la capacité de créer des dispositifs et des réponses adaptées.

En savoir plus

Trois professeur.e.s de HESAV responsables d’orientation

En juillet dernier, le Rectorat de la HES-SO a choisi les responsables d’orientation pour le Master en Sciences de la santé. Trois professeur.e.s de HESAV ont été nommé.e.s responsables d’orientation pour une durée de 2 ans renouvelable : Mme Claire de Labrusse, professeure associée, pour l’orientation Sage-femme ; Mme Emmanuelle Opsommer, doyenne de la filière physiothérapie, pour l’orientation Physiothérapie et M. José Jorge, maitre d’enseignement pour l’orientation Technique en radiologie médicale.
Nous sommes allés à la rencontre de Claire de Labrusse pour en savoir plus sur cette responsabilité.

En quelques mots, en quoi consiste cette nouvelle fonction?

En tant que responsable d’orientation, j’assure la gestion pédagogique et scientifique ainsi que la visibilité de l’orientation sage-femme. En collaboration avec la responsable de la filière du Master Santé, je contribue à la gestion logistique, administrative et financière de l’orientation, tout en m’assurant que les ressources humaines sont adéquates.

Pouvez-vous nous décrire le programme ?

Le programme est particulièrement intéressant et regroupe de nombreux expert.e.s en sciences sage-femme et en socio-anthropologie notamment, afin d’offrir un enseignement le plus complet possible pour atteindre un niveau de Master. Il se décline en 3 modules, répartis sur 3 semestres pour un total de 30 crédit ECTS :

  • Construction et articulation des savoirs en sciences sage-femme
  • Evaluer les pratiques professionnelles et adapter les systèmes de santé aux besoins des femmes
  • Education pour la santé en périnatalité : enjeux de société. ​

Où se dérouleront les cours de l’orientation sage-femme ?

La plupart des cours sont donnés à HESAV, car la majorité des professeur.e.s de l’orientation sage-femme y travaillent. Les étudiant.e.s ont également des cours à la Haute Ecole de Santé (HEdS) de Genève.​

L’orientation Sage-femme compte 6 étudiants, quel est leur profil ?

Les étudiant.e.s sont en majorité des femmes (5 femmes et 1 homme). Celles et ceux qui débutent cette année leur master ont soit terminé leurs BSc sage-femme en 2017, soit ont une expérience professionnelle qui peut aller jusqu’à 15 ans. Leurs motivations sont diverses, pour certain.e.s une curiosité scientifique générale sur la profession et, pour d’autre,s le besoin de maîtriser d’autres outils scientifiques non abordés pendant le BSc. ​

Les cours ont commencé, cette première rentrée s’est-elle bien déroulée?

Oui, tout s’est bien passé, les cours de l’orientation sage-femme ont débuté le 21 septembre. Les étudiant.e.s se sont familiarisé avec leur nouvel horaire : un savant mélange de cours, de travail personnel ainsi que de travaux de validation, formatifs et sommatifs. Chaque intervenant.e prend à cœur de les soutenir et de les encourager dans leur formation. ​

Etes-vous amenée à travailler avec les autres responsables d’orientation ?

Absolument ! C’est un master qui a la chance de se conjuguer avec d’autres orientations. Par exemple, notre 2ème module comprend des cours partagés avec les autres filières sur l’implémentation de projets, sujet qui, par définition, ne peut se faire qu’en collaboration avec les autres orientations de la santé (physiothérapie, technologie en radiologie médicale, sciences infirmières et nutrition). ​

Quelles sont les principales échéances à venir ?

La première échéance est tout d’abord la fin de la première volée d’étudiant.e.s sages-femmes en filière Master, après 3 semestres à plein temps ou 6 semestres à temps partiel. Cette première expérience sera évaluée en cours et à la fin de la formation, ceci afin d’adapter au mieux les outils pédagogiques et l’apport scientifique aux étudiant.e.s.