Recherches en cours

SexoOnco : Les infirmières face à l'abord de la sexualité en oncologie

Kevin Toffel (HESAV), Angélick Schweizer (SSP-UNIL)
et Marion Braizaz (HESAV)

Dans un contexte où de plus en plus de personnes survivent significativement plus longtemps après un cancer, la qualité de vie est devenue un enjeu majeur du système de santé suisse. Or les répercussions sur la sexualité constituent souvent l’un des aspects les plus problématiques de la qualité de vie des patients après un cancer. Si l’abord de la sexualité en oncologie est aujourd’hui de plus en plus prôné, les infirmières, pourtant placées en première ligne du contact clinique et du suivi des patients, peinent à aborder systématiquement cette question. Sur la base d’entretiens (n=30) menés avec des infirmières exerçant dans des services d’oncologie et traitant tant de cancers affectants directement qu’indirectement les organes génitaux et ceux de la fonction reproductive, ce projet permettra d’une part d’examiner quelles sont les représentations et pratiques des infirmières face à l’abord de la sexualité dans le champ du cancer. Il permettra d’autre part de saisir le positionnement adopté par ces dernières au sein de la profession comme vis-à-vis des autres professionnels engagés dans la prise en charge de la sexualité en oncologie.

Équipe de recherche

Kevin Toffel, requérant principal, HESAV

Angélick Schweizer,
co-requérante, SSP-UNIL

Marion Braizaz, HESAV

Financement

Domaine santé HES-SO

Durée

12 mois