Santé: pas à tout prix! Une interview de notre doyen de la filière Soins infirmiers

Dans son numéro de septembre, le magazine Economie de la FAO-VD dresse un état des lieux de la formation à l’heure du virage.

Cas particulier : le domaine de la santé où l’innovation technologique avance aussi à la vitesse grand V depuis 50 ans et occupe une place toujours plus importante. L’un des défis consiste à trouver le bon équilibre entre la technologie et les relations entre soignant.e.s et patient.e.s, qui doivent rester prioritaires.

Pour Patrick Van Gele, doyen de la filière Soins infirmiers, « Toutes ces avancées technologiques posent une question de fond à laquelle il faut répondre. Qu’est-ce que ça veut dire un bon infirmier d’aujourd’hui ? Est-ce seulement un bon technologue ? Les nouvelles technologies doivent rester des outils et non un but en soi ! Il faut réfléchir à leur utilisation, que les professeur.e.s soient formé.e.s et que les étudiant.e.s, qui croient tout maîtriser avec les nouvelles technologies, en comprennent les limites. Google ne répond pas à tout ! Je ne peux qu’insister sur la place de l’humain là-dedans. La déshumanisation de la médecine avance à grands pas. »

Interview complète