Recherches en cours

Identification des pratiques de médecine complémentaire et intégrative (MIC) des professionnels de la santé du Secteur Psychiatrique Nord (DP-CHUV/SPN) et des déterminants individuels de leur intention à en faire usage

Corinne Schaub (HESAV), Catherine Bigoni (HESAV), Alexia Stantzos (DP-CHUV/SPN), Bruno Deschamps (DP-CHUV/SPN)

La situation des personnes atteintes de troubles psychiatriques et hospitalisées est complexe et nécessite une offre en soins combinant des approches pluridisciplinaires.

Les pratiques en médecine complémentaire et intégrative (MIC) sont des approches de plus en plus souvent utilisées dans l’offre thérapeutique à ces patient.e.s. Dans un contexte où les hôpitaux romands intègrent davantage ces nouvelles pratiques, il apparaît pourtant que les professionnel.le.s de la santé se considèrent comme insuffisamment formé.e.s en MIC alors que les patient.e.s sont en manque d’information fiable.

Cette étude vise à décrire l’influence des facteurs individuels des professionnel.le.s en psychiatrie qui sont en jeu dans leur intention à faire usage de la MIC afin de mettre en perspective les facteurs psychosociaux qui facilitent ou au contraire entravent l’intégration de ces pratiques dans leurs soins thérapeutiques.

La démarche méthodologique est de type mixte : le questionnaire quantitatif, élaboré à partir d’une démarche qualitative (focus groupes et entretiens) sera distribué aux 197 professionnel.le.s de santé du secteur. Il est prévu de réaliser une démarche rigoureuse de validation du questionnaire afin de pouvoir, suite à cette étude, faire un usage plus large du questionnaire dans les hôpitaux psychiatriques de Suisse romande.

Équipe de recherche

Corinne Schaub, requérante principale, HESAV

Catherine Bigoni, co-requérante, HESAV

Alexia Stantzos, partenaire de terrain, DP-CHUV/SPN

Bruno Deschamps, partenaire de terrain, DP-CHUV/SPN

Financement

Commission scientifique du domaine Santé, HES-SO

Durée

18 mois