HESAV

Mouvement, sport et santé

L’activité physique et, plus largement, le rapport au corps d’une population sont étroitement liés au contexte puisqu’il s’agit de l’un des domaines de la vie qui enregistre les plus fortes variations en fonction de la génération, du sexe et de la position sociale.

Le mouvement et le sport ont un effet bénéfique sur la santé tant mentale que physique et permettent de réduire les risques d’accidents cardiovasculaires ou de maladies non transmissibles. En parallèle, l’activité physique transforme et interroge le rapport au corps, à la santé et à la maladie.
La recherche de HESAV analyse donc le lien entre santé et sport – qu’il s’agisse de la prévention (maladie, accident), des prises en charge ou de la réadaptation, dans ses dimensions biomédicales et socio-historiques. Ce questionnement s’oriente dans trois directions complémentaires.

Sport d’élite et sport extrême
Le sport est également question de performance et celle-ci semble sans cesse repousser les limites du corps. S’intéressant au sport d’élite, la recherche de HESAV questionne le rôle des soignants afin d’optimiser la prise en charge préventive d’athlètes d’élite, ce à des fins de performance. D’autre part, des connaissances scientifiques sont produites sur les effets d’une condition de fatigue (ultra-trail), d’hypoxie (séjour en altitude), de privation de sommeil (pathologie, course d’ultra-endurance) sur le corps et la santé.

Sport et handicap
L’activité physique de personnes en situation de mobilité réduite, et plus particulièrement d’enfants souffrant de polyhandicap, est au coeur de plusieurs projets. En effet, la mise en mouvement du corps induit des ajustements posturaux dynamiques dont les effets bénéfiques, outre le plaisir, sont similaires à certaines prises en charge thérapeutiques.

Sport, corps et parcours de vie
Jusqu’à récemment réservée à la jeunesse, la pratique d’une activité sportive se déploie aujourd’hui tout au long du parcours de vie, y compris aux âges les plus avancés. Etroitement articulées au genre et à la position sociale, les différentes formes que prend l’activité sportive durant le parcours de vie entraînent de nouvelles questions pour les professionnels de santé: comment les représentations du corps et de la santé évoluent-elles tout au long de la vie des personnes sportives? Comment les sportifs de compétition négocient-ils leur fin de carrière? Quels liens entre activité physique et procréation chez les femmes? Quelles conséquences - positives autant que négatives - entraîne l’activité physique lorsqu’elle accompagne le vieillissement? L’éclairage de ces questions devrait aider les professionnels de santé dans l’accompagnement des personnes sportives, et leur permettre de se préparer aux conséquences de l’allongement sans précédent de l’espérance de vie sportive.