Recherches en cours

Les modèles d’activités
revisités : vers une approche qualitative de la relation à l'activité chez les personnes souffrant de douleurs chroniques après un traumatisme orthopédique

Josiane Mbarga (HESAV), Claude Pichonnaz (HESAV), Rose-Anna Foley (HESAV), Céline Ancey (HESAV), François Luthi (CRR, CHUV), Christine Favre (CRR)

Dans le champ biomédical et clinique, de nombreuses études ont exploré comment les individus souffrant de douleurs chroniques gèrent leurs activités. À travers l’usage de questionnaires, trois modèles d’activités ont été identifiés à savoir : l’évitement, la modulation et la persistance. Plusieurs recherches ont été conduites pour étudier ces modèles, leurs interrelations ainsi que leurs associations avec les facteurs psychosociaux.

En revanche, les stratégies personnelles adoptées par les individus pour gérer leur activité restent peu connues. Cette étude se propose d’investiguer la relation que les personnes, ayant subi un traumatisme orthopédique et présentant des douleurs chroniques consécutives, entretiennent avec l’activité, afin de découvrir leurs pratiques et leurs stratégies de gestion personnelles. Il s’agira de rechercher les logiques qui les orientent vers un modèle ou vers un autre, et de savoir si ces mécanismes sont fixes, s’ils évoluent ou s’ils changent notamment à la suite d’un programme de rééducation. Une meilleure compréhension des processus qui sous-tendent les pratiques de gestion de l’activité permettra aux professionnel.le.s d’adapter les approches de réadaptation et d’accroître l’efficience des interventions.

Cette étude qualitative combine plusieurs caractéristiques qui contribuent à son originalité. Centrée sur le point de vue des patient.e.s, elle est basée sur l’analyse de données complémentaires issues d’observations d’ateliers professionnels et d’entretiens semi-directifs avec les personnes participant au programme de rééducation de la Clinique Romande de Réadaptation (CRR) à Sion. De plus, elle fait appel à une approche interdisciplinaire, qui allie les compétences de chercheur.euse.s issu.e.s des sciences humaines et sociales, de la physiothérapie et de la médecine physique ce qui favorise la mise en relief de réflexions pertinentes tant d’un point de vue théorique que pratique. Enfin, elle est longitudinale, ce qui permettra d’explorer la persistance des pratiques de gestion de l’activité une année après la participation au programme de rééducation.

Équipe de recherche

Josiane Mbarga, requérante principale, HESAV

Claude Pichonnaz, co-requérant, HESAV

Rose-Anna Foley, co-requérante, HESAV

Céline Ancey, co-requérante, HESAV

François Luthi, co-requérant, CRR, CHUV

Christine Favre, co-requérante, CRR

Financement

FNS, Division I

Durée

36 mois